Ateliers

L'aspect pédagogique du cinéma est un volet sur lequel l'association Cannes Cinéma est très engagée tout au long de l'année. L'association, soutenue par le Rectorat de Nice, contribue à l'éducation à l'image, avec notamment l'opération Filmécole qui propose, durant l'année, 6 films aux élèves des écoles maternelles et primaires de la Ville de Cannes.

Pendant les RCC, les stages d'initiation offrent à plus de 400 collégiens et lycéens, de découvrir les métiers de critique de cinéma, de compositeur de musique de film, de scénariste, de story boarder...

Depuis leur création, les Rencontres sont devenues le rendez-vous formateur et initiateur de vocation de nombreux jeunes.

Inscription aux ateliers

Vous pouvez inscrire votre classe à un atelier de quatre jours pendant les RCC. Du mardi au vendredi, vous alternerez projections et ateliers.
Il suffit de nous envoyer un mail à [email protected] pour réserver un stage puis de renvoyer le bulletin d'inscription.

"Regarder et écouter pour mieux voir et entendre"

Les Stages des RCC : une longue histoire... Dès le premier opus des Rencontres Cinématographiques de Cannes, la volonté de transformer de jeunes collégiens et lycéens en spectateurs actifs et réactifs fut au centre des préoccupations des organisateurs. Au fil du temps, le stage “Moi, jeune critique” devint un parcours obligé, une évidence pédagogique…

De Télérama au Monde, de Première aux Inrockuptibles, de L’Express à Libération, de Positif à L’Avant-scène Cinéma, des Cahiers du cinéma à Jeune Cinéma, tous les médias ont accepté de jouer le jeu : un journaliste et un groupe de stagiaires regardent un film ensemble et se retrouvent ensuite dans une salle pour échanger idées, impressions, réflexions, à l’issue de cette discussion, les stagiaires écrivent une critique qu’ils peuvent soumettre à tout moment au journaliste qui leur prodigue alors conseils et suggestions. Pendant trois jours, cette belle mécanique pédagogique tourne à plein pour le plus grand plaisir des uns et des autres.

Peu à peu, d’autres stages ont vu le jour aux RCC : “Lumière” avec un chef opérateur, maquillages, effets spéciaux et cascades, leçons de cinéma avec des réalisateurs décortiquant leurs films devant les stagiaires, “musique de films” avec un compositeur, scénario, storyboard, doublage et sous-titrage,… Certains pour une année, d’autres pour deux ou trois. Mais le cœur du dispositif restait bien ce stage “Moi, jeune critique”, le plus demandé… Une sorte de must. On le déclina en “Moi, jeune critique radio” avec un beau succès.

Ainsi chaque année depuis plus de 20 ans, plus de 250 jeunes encadrés par des professionnels découvrent, apprennent, rêvent au cours de cette initiation ludique et formatrice, porteuse sans conteste de vocations et d’envies.