Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Trois jours avec…

mardi 26 septembre à 19h30 - jeudi 28 septembre à 23h00

TTrois jours avec... Pascal Thomasrois jours avec le réalisateur Pascal Thomas  – 26, 27 et 28 septembre 2017

Mardi 26 septembre
Film Club – 19h30 – La Licorne : Valentin, Valentin

Mercredi 27 septembre
Mercredis de l’image – 14h30 – Médiathèque Noailles
Soirée spéciale (deux films et apéritif dînatoire) – 18h30 – Miramar :  Pleure pas la bouche pleine  et Les Maris, les femmes, les amants.

Jeudi 28 septembre
Séance spéciale – 10h – Miramar : Mon petit doigt m’a dit
Séance spéciale – 14h – Miramar : Mercredi folle journée
Les Jeudis de Cannes Cinéma – 18h30 – Miramar : La Dilettante  et le film italien coup de cœur de Pascal Thomas

Tarifs : de 6,50€ tarif plein à 2,50€ étudiants et chômeurs – double séance 10€ tarif plein à 6€ étudiants et chômeurs (forfait insécable pour la soirée complète) – Pass 3 jours, nominatif et illimité 24€.


Pascal Thomas, la comédie dans tous ses états

Cinéaste français de père poitevin et de mère berrichonne. Journaliste de 1965 à 1972, il crée pour Harakiri, avec Guy Peellaert, la bande dessinée Pravda la Surviveuse, tourne pour Dim, Dam, Dom, réalise des reportages (Black Panthers) et répond à la suggestion de Claude Berri pour écrire son premier scénario extrait d’un roman autobiographique qu’il ne terminera jamais mais dont on retrouve l’essentiel dans Les Zozos, son premier long-métrage sorti en 1972 et qui ne ressemble à rien de connu. Film sur l’adolescence au ton très neuf et très libre, il fût considéré par la critique comme « un classique immédiat ». C’est un succès inattendu, considérable qui inspire d’autres films d’un genre que Pascal Thomas a peut-être inventé sans le vouloir : la comédie de l’adolescence. Ce n’est pas tant l’adolescence qui intéressait le cinéaste, mais plutôt poser la première pierre d’un monde joyeux, hédoniste, qu’il racontera et réorganisera malicieusement dans chacun de ses films, « missiles contre l’ennui et le sérieux » (Éric Neuhoff).

Suivront une vingtaine de films, comédies (Pleure pas la bouche pleineLe Chaud lapinCelles qu’on n’a pas euesLa Dilettante) et chroniques originales (Confidences pour ConfidencesLes maris, les femmes, les amantsMercredi folle journéeLe grand appartement), adaptations parfois policières d’après Agatha Christie (Mon petit doigt m’a ditLe crime est notre affaireL’heure zéroAssociés contre le crime) et d’après Ruth Rendell, Valentin Valentin.

Autant le dire tout net : Pascal Thomas n’est pas un faiseur de « comédies » françaises à jeter en pâture au public : c’est un cinéaste qui s’ingénie avant tout à planter un monde à travers le genre le plus délicat et le plus difficile qui soit, la comédie. Un monde où, pour ce « peintre du bonheur », la morale est d’abord celle du plaisir, et où les êtres cherchent perpétuellement à trouver un équilibre entre leurs rêveries, leurs utopies et les brusques rappels à l’ordre et à la réalité.

A la question : « Pourquoi ne faites-vous que des comédies ? » Pascal Thomas répond : « D’abord parce que c’est plus difficile, ensuite parce que dans toute comédie il y a une tragédie. Pourquoi se passer du 2 en 1 ? »


Trois jours avec... 1Valentin Valentin
France, 2015, 1h45
Interprétation : Marilou Berry, Vincent Rottiers, Marie Gillain…
Valentin vit dans un petit immeuble parisien, partagé entre sa maîtresse au tempérament insatiable, les trois jeunes filles du cinquième étage qui tournent autour de lui, une gardienne démonstrative et une belle chinoise dont la présence l’intrigue et le fait rêver. Valentin invite tous ses voisins à sa pendaison de crémaillère, sans se douter qu’il déclenche ainsi une spirale de violences…

Trois jours avec... 2Pleure pas la bouche pleine
France, 1973, 1h57
Interprétation : Annie Colé, Frédéric Duru, Bernard Ménez…
Annie, seize ans, est amoureuse de Frédéric parti faire son service militaire, quand elle rencontre Alexandre pendant ses vacances à la campagne. De retour le temps d’une « perm », Frédéric retrouve sa belle accompagné de ce grand dadais avec qui il va sympathiser.

 

Trois jours avec... 3Les Maris, les femmes, les amants
France, 1989, 1h47
Interprétation : Jean-François Stévenin, Susan Moncur, Emilie Thomas…
Lors des vacances d’été, un groupe de femmes envoient maris et enfants sur l’île de Ré passer le mois d’août alors qu’elles restent entre elles, à Paris. C’est le temps d’une parenthèse durant laquelle chacun tente de faire le point et d’être heureux.

 

Trois jours avec... 4Mon petit doigt m’a dit
France, 2005, 1h45
Interprétation : Catherine Frot, André Dussollier, Geneviève Bujold…
Pourquoi Madame Rose Evangelista a-t-elle quitté la maison de retraite où Bélisaire et Prudence Beresford sont venus voir leur tante ? Et pourquoi cette vieille dame faisait-elle allusion à un enfant emmuré dans une cheminée ? L’affaire se complique quand, Bélisaire et Prudence s’aperçoivent qu’il est impossible de retrouver sa trace…

Trois jours avec... 5Mercredi folle journée
France, 2001, 2h07
Interprétation : Vincent Lindon, Alessandra Martines,…
Le mercredi un jour comme les autres ? Pas pour les enfants. Tandis que les parents sont occupés à leurs affaires, les enfants sont libres et livrés à eux-mêmes. Au cours de cette journée, Victoria et son père Martin Socoa, qui ne se connaissent pas bien, vont apprendre à se connaître et à s’aimer.

 

Trois jours avec... 6La Dilettante
France, 1999, 1h58
Interprétation : Catherine Frot, Sebastien Cotterot, Marie Vincent…
Pierrette Dumortier décide un beau jour de tout quitter, mari, relations et fortune pour s’installer dans le studio de son fils – plus surpris que ravi, en banlieue parisienne. Quelques jours plus tard, elle décroche avec un formidable aplomb un poste de surveillante dans un lycée.

Détails

Début :
mardi 26 septembre à 19h30
Fin :
jeudi 28 septembre à 23h00
Catégorie de l'événement :